Inauguration du nouveau centre d’art contemporain de la photographie à Niort

Inauguration de la Villa crédit photo : ©Vincent BILLAUDEAU

Inauguration de la Villa
crédit photo : ©Vincent BILLAUDEAU, 2013

Le 13 avril 2013, l’inauguration de la villa Pérochon a donné un nouveau souffle à ce lieu patrimonial, maison de l’écrivain Ernest Pérochon, prix Goncourt 1920.

L’entrée discrète au 64 rue Paul-François Proust ne laisse pas présager de la grandeur et la beauté des lieux. Son immense jardin longitudinal présente le travail de Florence Brochoire, ancienne résidente :  « Douze femmes ouvrent hier ». Cette exposition extérieure, réalisée dans le cadre du projet « Fabriqué à Niort, mémoires ouvrières » collectent photos et sources audios pour tenter de conserver la mémoire industrielle, victime de la vieillesse et la crise. Le long chemin qui traverse les jardins nous conduit devant l’immense façade de l’ancienne maison bourgeoise d’Ernest Pérochon. Actuellement, seul le rez-de-chaussé de 130 m² est aménagé en galerie d’exposition. À l’orée de 2016–2017, les étages seront réhabilités et investis, par une extension du centre culturel photographique. Le lieu est conçu pour accueillir un public varié, en entrée libre, tous les après-midi du mardi au samedi. Chaque année, le programme annuel s’articulera autour de deux programmations: l’accueil des Rencontres de la jeune photographie internationale, réuniront chaque printemps, entre avril et mai, huit artistes internationaux autour d’un grand nom de la photographie internationale. Cette année, Denis Dailleux, photographe pour l’agence VU’, accompagnera les résidents dans cette belle aventure; et le programme l’Été à la Villa, accueil chaque année un photographe de renom différent. Pour l’année 2013, Patrick Delat, directeur artistique de la Villa Pérochon, portera son regard sur la collection du Pôle Images Haute-Normandie.

 

Crédit photo : © Denis Dailleux. Courtesy galerie Camera Obscura

Jusqu’au 31 mai 2013, le centre culturel propose l’exposition de Denis Dailleux, « Du Nil dans mes veines ». Le photographe réside au Caire, ville pour lesquels il a eu un coup de foudre. Sa photographie, extrêmement picturale et narrative, relève bien évidemment du photo-reportage ; cependant par les mouvements, les couleurs, les odeurs pressenties, c’est d’abord une photographie vivante où le sujet agit. Sieste, café, danse… chaque cliché est le témoin d’une vétusté magnifique. Fantomatique parfois, sa pratique capture l’esprit de la ville, hanté par les chats et les oiseaux. La douleur surgit surtout dans sa dernière série, consacrée aux martyrs de la révolution. Ici apparaissent les femmes, les mères, spectres noirs aux yeux endeuillés. Pour plus de renseignement sur le centre d’art contemporain de la photographie de la Villa Pérochon, une seule adresse web : cacp-villaperochon.com/

La Villa Pérochon
64 rue Paul-François Proust
79000 Niort

Entrée libre
Du mardi au samedi, de 13h30 à 18h30

 

Cliquez ici pour découvrir le communiqué de presse.

S'inscrire

Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir toutes nos actualités !